Comme vous le savez maintenant, je colore les cheveux de ma maman au henné depuis quelques temps déjà. (trouvez ici là recette)

Ses racines ayant repoussé, il fallait en refaire un. Je m’apprêtais à préparer la mixture pour le premier temps et nous nous rendons compte qu’elle n’a plus de henné d’Egypte, que je pose habituellement en premier temps. Je lui ai toujours posé ce henné, non pas parce que les autres n’irait pas, juste parce que c’est ce qu’elle avait dans ses placards.

Etant donné l’absence de henné d’Egypte elle me tend donc un paquet de henné du Rajasthan. Soit, c’est du henné, ça devrait remplir la même fonction que celui d’Egypte. Je lui applique alors son premier temps. Au rinçage, ses cheveux sont bien roux mais moins flashy qu’avec le henné d’Egypte. Jusque ici tout va bien et j’entame donc le deuxième temps.

C’est au rinçage de celui-ci que je me rends compte que ça ne va pas. Et oui, les racines sont vertes… Je suis catastrophée et veut corriger ce problème immédiatement, hors de question de laisser ma maman avec des racines vertes. Par grande chance, il me restait deux paquets de henné d’Egypte chez moi, que je n’utilise pas.

Nous avons donc recommencé : premier temps au henné d’Egypte cette fois-ci, et le deuxième temps avec les mêmes poudres que d’habitude. Et plus aucuns cheveux blancs ni la moindre trace de vert, ouf !

Je vous laisse avec quelques photos :

IMG_1204 Ici les repousses, on peut y voir beaucoup de cheveux blancs. Les longueurs sont encore bien colorées. L’indigo tient vraiment bien.

Constatez les reflets verts, ce qui n’est en général pas vraiment l’effet recherché. Ses cheveux sont encore mouillés, je n’imagine même pas le résultat sur cheveux secs !

IMG_1214
IMG_1220 Pas de panique, tout est rentré dans l’ordre ! Plus aucuns cheveux blancs, plus de vert. Les cheveux sont brillants. Ca aura fait un total de 4 hennés dans la journée, mais finalement ses cheveux ont apprécié, ils se portent mieux qu’avant.
 

 

L’avantage, c’est que malgré cette erreur capillaire, c’est que c’est très facile à rattraper. Et contrairement aux colorations chimiques, recolorer au henné n’abîmera aucunement les cheveux, au contraire, le henné fait office de soin.

Je ne vous conseille pas le henné du Rajasthan pour couvrir vos cheveux blancs.  Je suis quasiment sûre que c’est arrivé à cause de celui-ci. 

Et vous ?
Vous faites du henné ? Cela vous dit ?
Avez-vous déjà eu une mésaventure de ce genre ?