Tapez votre recherche, puis appuyez sur entrée

Fortifier ses ongles au naturel

Personnellement, j’adore les longs ongles depuis toujours. Les ongles et les cheveux ont toujours été à mon sens des symboles de féminité. J’ai toujours eu des ongles fins et plutôt transparents.

Au mois de février, je me suis laissée tenter par une pose de faux ongles. J’avais envie d’essayer depuis des années mais le prix me rebutait, et le fait de retrouver ses ongles naturels abîmés également. Comme j’avais plusieurs ongles cassés, c’était l’occasion. Sachant que pour mon mariage en juin, je m’étais dit pourquoi pas faire une pose de faux ongles.

Bien mal m’en a pris !

J’ai porté deux semaines ces machins, et j’ai galéré pas moins de 2 mois et demi pour réIMG_1292cupérer des ongles potables. J’ai été vaccinée par la pose de faux ongles mais, je me disais que si pour le mois de juin (mois de mon mariage), tant pis, je ne pouvais rester avec des ongles aussi vilains et je me serais refait poser des faux ongles pour mon mariage ET pour ma soirée de mariage en octobre si je n’arrivais pas à les récupérer avant le mariage.

Pose le 3 février, retrait le 18 février. Photo du 5 mars. Et je n’ai pas photographié le « après » cette photo tellement j’étais écoeurée, mais tous mes ongles se sont dédoublés comme sur l’index et se sont cassés dans le rosé, aie, aie, aie. Une horreur. J’ai essayé le durcisseur Hérôme extra fort, ça m’a fait des micro lésions que vous pouvez voir sur l’annulaire et l’auriculaire…

Fort heureusement, j’ai récupéré des ongles potables grâce à deux recettes ô combien efficaces, je vais vous les livrer aujourd’hui. Elles sont simples comme tout !

Vous pouvez très bien en utiliser qu’une seule ou les deux.

IMG_1217

 Soin pour cuticules : 

  • Huile de ricin : nourrit, fortifie, favorise la pousse
  • (facultatif) Huile (coco, kukui,…) : fluidifier la mixture car l’huile de ricin est très visqueuse.
  • Huile essentielle de citron : renforce, évite le dédoublement, blanchit les ongles

Pour le côté pratique, j’ai vidé un vieux flacon de vernis à ongles avec du dissolvant, j’ai bien nettoyé puis ajouté mes ingrédients. 

J’en applique quasiment tous les soirs devant la télé. Idéalement lorsque que vous faites ce soin ne mettez pas de vernis à ongles pour que ça puisse bien pénétrer l’ongle. Massez en effectuant des mouvements circulaires sur tout l’ongle en massant jusqu’à la première phalange, vous masserez la matrice de l’ongle et par conséquent vous stimulerez la pousse.

Grace à ce soin : plus de dédoublements du tout, des ongles plus forts

Masque pour ongles :

IMG_1510

  • Bicarbonate de soude : Nettoie, polit, blanchit
  • Jus de citron (frais ou en petite bouteille) : Antibactérien, fortifie et blanchit
  • Huile de votre choix (ricin, olive, colza…) : nourrir 
  • (facultatif) 3 gouttes d’huile essentielle de citron : Antibactérien, fortifie, blanchit
  • Un bol
  • Une brosse à dents ou à ongles

Pour cette recette, vous pouvez la réaliser en entretien. Je l’utilise presque tous les soirs depuis 2 semaines étant donné l’état lamentable de mes ongles.

J’ai posé cette mixture à l’aide d’une brosse à dents sur mes ongles, au dessus et en dessous en brossant avec douceur avec ma brosse à dents poils extra souples. Je laisse poser une main pendant que je fais l’autre, et ainsi de suite. Je garde au minimum cette mixture 10mn sur mes ongles, et je peux aller jusque 30mn si le coeur m’en dit. Rincez, puis hydratez vos mains et ongles.

C’est la recette la plus contraignante mais je trouve qu’elle blanchit plus mes ongles, sachant que j’ai des ongles assez transparents, cette recette les opacifies/blanchis vraiment bien. Je continue ces deux soins pendant quelques semaines de manière assidue pour tenter de les fortifier et blanchir encore plus.

IMG_1511Mes ongles reviennent de loin, ils ne dédoublent plus, ils sont plus forts, ils repoussent tranquillement.

Lorsque vos ongles se dédoublent, pensez également à limer et polir légèrement vos ongles. Tant pis si c’est court, mais c’est ainsi qu’ils reprendront de leur force. Ne faites jamais de va-et-vient avec votre lime, limez toujours dans le même sens pour éviter de les fragiliser. N’utilisez pas de coupe-ongles, sauf si vous avez les ongles longs et que vous souhaitez les raccourcir, et faites-le après la douche ou le bain.

Mon expérience avec les faux ongles m’a totalement vaccinée. J’étais complexée par mes ongles transparents, et déformés sur les index. Mais retrouver ses ongles naturels dans cet état, en payant une fortune et devoir les refaire faire toutes les 3 semaines, non merci.

Je préfère prendre soin de mes ongles naturels que d’avoir de faux ongles qui au final sont juste des caches misère à mon sens. Rien de tel que le naturel et d’assumer la nature de ses ongles ! Certes je n’aurais -je pense-, jamais des ongles épais, bien blancs, mais finalement, ce sont mes ongles à moi. Lorsque j’ai retiré ces faux ongles, voir mes ongles aussi horribles m’a dégoutée, j’en ai toujours pris soin, alors certes ils ne sont pas magnifiques, mais ils étaient assez longs, ça m’a fait prendre conscience qu’il faut s’accepter, même avec ses défauts plutôt que de vouloir faire paraître quelque chose que finalement on n’est/a pas.

J’espère que ces deux petites recette vous plairont !
N’hésitez pas à partager vos ressentis, si vous avez essayé, votre expérience 😉

Mon gel hydratant n°3

Je réalise que je modifie souvent ma recette pour obtenir un hydratant, je suis toujours à la recherche du top. 

J’ai donc modifié la composition de mes spray (1er billet ici et 2ème ici) :

IMG_2532

Je réalise une infusion de ces trois produits : 

  • Poudre de kapoor kachli : Fortifie et fait briller, donne une odeur agréable
  • Racine de guimauve : Adoucie
  • Inuline : Excellent hydratant
  • Aloé vera : Hydratante

IMG_2533

Pendant que mon infusion repose, je mets ces produits dans une tasse : 

  • Aloé vera : Hydratante
  • Silicone végétal : Gaine, lisse, hydrate et protège
  • Glycérine végétale : Hydrate et adoucie
  • Keratin protect : Thermoprotectrice, hydratante, restruturante, adoucie et fait briller
  • Phytoliss : Lisse et gaine
  • Extrait de vanille : Apporte une légère odeur de vanille à la préparation
  • Huile de kukui : J’en mets en toute petite quantité. Nourrit, protège et pénètre au coeur de la fibre capillaire
  • Cosgard : Conservateur

Une fois que j’ai préparé tout ça, je verse le contenu de mon infusion avec ma préparation, je mélange le tout et je transvase dans un contenant.

IMG_2535

Mon henné

Je me fais des masques au henné de manière assez régulière, entre 1 et 4 fois par mois. Ce n’est pas parce que moi personnellement j’en fais souvent qu’il faut en faire souvent. Tout dépend de vous, d’une si vous en avez envie, et de deux, est-ce que vous en ressentez le besoin ?

 Les avantages du henné :
Colore (si Lawsonia Inermis), gaine, protège, fortifie, épaissi, lisse, rééquilibre vos cheveux.

Si vous ne désirez pas colorer vos cheveux mais tout de même bénéficier du soin d’un henné, dirigez vous vers le Cassia (henné neutre, à ne pas confondre avec naturel qui lui colore !)

Les inconvénients :
Assèche les cheveux, pour contrer cet effet indésirable utilisez des hydratants.

Je vous transmet ma petite recette que je réalise en ce moment : 
IMG_2523

Je réalise une infusion à l’aide ces trois produits : 

  • Hibiscus afin d’obtenir des nuances rouges
  • Fleurs de souci pour éclaircir
  • Fleurs de camomille pour éclaircir
  • Eau chaude

IMG_2524

Pendant que je fais infuser mon hibiscus et mes fleurs, je prépare un saladier et j’y met :

Henné de Gabes (Tunisie) : Henné naturel qui colore en roux/rouge
Kapoor kachli : Espèce de gingembre. Poudre ayurvédique qui sent délicieusement bon. Tonifiante, lissante, fortifiante. En ayurveda elle apaise vâta et kâpha, augmente pitta.
– Henné neutre : Ne colore pas, je t’utilise pour compléter ma préparation. A les mêmes propriétés que le henné naturel hormis la coloration.
– Aloé vera en poudre : A exactement la même action que le gel d’aloé vera. Hydrate, apaise, régénère.
– Spiruline : La spiruline est issue d’une algue très riche en acides aminés, protéines et vitamines, un élixir pour les cheveux et le visage ! Fortifiante, nutritive, adoucissante.
– Guimauve : La poudre de guimauve, adoucit, gaine et protège les cheveux.
– Bambou : Cette poudre est issue de la sève de bambou. Riche en silice elle est reminéralisante, fortifie et hydrate et rend les cheveux doux.

IMG_2527

Ensuite, j’y ajoute mes hydratants :
– Gel d’aloé vera : Je pense que je n’ai plus besoin de le présenter. J’adore l’aloé vera. Hydrate, apaise, lisse.
– Glycérine végétale : hydratante et adoucissante.
– Huile essentielle de Bay Saint Thomas : Lutte contre la chute des cheveux, stimule la pousse des cheveux, et sent trop bon !
– Maca Vital : Stimule la pousse, fortifie et lutte contre la chute des cheveux.
– Phytoliss : Comme son nom l’indique le phytoliss à une action lissante et gainante.
– Squalane végétale : Sensée protéger de la déshydratation et « réparer ». Aucune utilité pour ma part, contente de l’avoir terminé, cher pour son effet je trouve.
– Miel : Eclaircissant, hydratant, un excellent produit !
– Après shampoing Basis Sensitive de Lavera : Je l’utilise pour contrer l’effet asséchant du henné, ce n’est pas une étape obligatoire mais j’en mets quasiment systématiquement.

IMG_2520

Une fois tout cela préparé, je verse mon infusion avec mes poudres et actifs et je mélange. Je rajoute au besoin de l’eau chaude afin d’obtenir une pâte homogène, ni trop liquide, ni trop épaisse.

IMG_2530

Tada !

Je l’applique avec des gants, sur cheveux humides.
Je me positionne la tête dans la baignoire, je commence par appliquer la préparation sur mon cuir chevelu en massant afin de bien répartir. J’applique ensuite mèche-à-mèche ma mixture. J’applique ensuite le surplus un peu partout en insistant au niveau des longueurs et pointes.
J’emballe mes cheveux dans du cellophane et serrant bien pour éviter que ça coule.
Je laisse poser au minimum 2h30.
Je rince ensuite à l’eau claire, je shampouine très rapidement mon cuir chevelu sinon j’ai horreur de l’aspect de mes racines. Je sèche mes cheveux avec une serviette que j’utilise uniquement en post-henné pour éviter de tâcher les autres.
J’applique ensuite mon gel hydratant sur les longueurs et je scelle ensuite avec une pointe d’huile de coco ou de kukui.

IMG_2537Voici le résultat après ce henné, il n’y a pas de soleil malheureusement mais vous pouvez avoir tout de même une idée de la couleur

Au niveau du henné je choisis des hennés aux tons rouges et j’ajoute des poudres tinctoriales rouges et éclaircissante (blond). Mon but n’est pas forcément d’avoir un rouge vif, juste, j’aime avoir quelques reflets rougeâtres. 

 

Bains d’huiles

Des bains d’huiles tu feras !

Nourrir ses cheveux est important pour qu’ils soient brillants, beaux et forts. Pendant une longue période je faisais trop de bains d’huile, avant chaque shampoing, sans hydrater entre deux. Au final mes cheveux ont saturé et n’étaient plus aussi beaux qu’aux débuts… Il faut trouver le juste milieu concernant les soins nourrissants.

Il existe un choix impressionnant d’huiles, chaque huile à sa spécificité et son bienfait en plus de nourrir vos cheveux. Vous pouvez très bien utiliser plusieurs huiles en fonction de leurs synergies, ou seule. Vous pouvez ajouter une ou des huiles essentielles selon ce que vous recherchez.

IMG_1258En ce moment voici ce que je mets dans mes bains d’huile:

– Huile de ricin : Nourrit, fortifie, stimule la pousse
– Huile de kukui : Nourrit en profondeur
– Huile de coco : Nourrit en profondeur
– Huile essentielle de Bay Saint Thomas : Stimule la pousse et lutte contre la chute.


IMG_1259Ma mixture prête à l’emploi

Si vous ajoutez des huiles essentielles ou choisissez vos huiles pour la pousse ou pour lutter contre les pellicules, les cheveux gras, l’éczéma, etc, il vous faudra les appliquer dès la racine pour une efficacité optimale.

Je procède ainsi :
J’applique mon mélange sur mon cuir chevelu, en massant afin de le répartir le mieux possible et stimuler l’afflux sanguin.
Ensuite, je repartis des pointes aux longueurs en commençant par le dessous de ma chevelure et en remontant progressivement.

Je laisse poser soit toute une nuit et me lave les cheveux le lendemain matin. Ou alors en soirée pendant 2 heures. Je réalise un shampoing normal, je shampouine mon cuir chevelu en massant afin de bien dégraisser, je fais descendre la mousse sur mes longueurs. Si je sens que mes longueurs sont encore un peu grasses j’ajoute une noix de shampoing dans ma main que je frotte avec l’autre et j’applique sur les longueurs en évitant les pointes pour ne pas les dessécher. Les pointes seront nettoyées au rinçage.

Je ne suis pas très assidue quant aux bains d’huiles. Si j’en fais de trop mes cheveux saturent et deviennent bizarres comme je disais plus haut.
Cela dépend de votre type de cheveux et de ce dont il a besoin. Avant j’utilisais de l’huile de sésame dont je n’ai pas constaté de réels bienfaits contrairement à l’huile de kukui qui je trouve nourrit bien mieux. Je la recommande pour les cheveux très secs.
Prochainement j’aimerais acheter de l’huile de brocolis pour parfaire le lissage, cette huile a de très bons avis.

Chvx 1
Je ferais un billet sur mon évolution capillaire, vous hallucinerez. Jamais j’aurais pu imaginer un jour avoir des cheveux doux, brillants, lisses et cela je le dois aux produits naturels, le chimique ne faisait qu’enlaidir mes cheveux fins.

La nature est  gorgée de trésors 

Ma Boîte à Beauté – L’indispensable – février 2016

J’ai reçu Ma Boîte à Beauté de février 2016 et je me suis vite aperçue qu’elle n’avait pas fait l’unanimité. Personnellement, j’en suis contente. Il y a deux produits déjà reçus mais ça ne me dérange pas, je vous l’explique plus bas dans le billet.

IMG_2480

Couvrir ses cheveux blancs avec le henné

Comme vous le savez maintenant, je colore les cheveux de ma maman au henné depuis quelques temps déjà. (trouvez ici là recette)

Ses racines ayant repoussé, il fallait en refaire un. Je m’apprêtais à préparer la mixture pour le premier temps et nous nous rendons compte qu’elle n’a plus de henné d’Egypte, que je pose habituellement en premier temps. Je lui ai toujours posé ce henné, non pas parce que les autres n’irait pas, juste parce que c’est ce qu’elle avait dans ses placards.

Etant donné l’absence de henné d’Egypte elle me tend donc un paquet de henné du Rajasthan. Soit, c’est du henné, ça devrait remplir la même fonction que celui d’Egypte. Je lui applique alors son premier temps. Au rinçage, ses cheveux sont bien roux mais moins flashy qu’avec le henné d’Egypte. Jusque ici tout va bien et j’entame donc le deuxième temps.

C’est au rinçage de celui-ci que je me rends compte que ça ne va pas. Et oui, les racines sont vertes… Je suis catastrophée et veut corriger ce problème immédiatement, hors de question de laisser ma maman avec des racines vertes. Par grande chance, il me restait deux paquets de henné d’Egypte chez moi, que je n’utilise pas.

Nous avons donc recommencé : premier temps au henné d’Egypte cette fois-ci, et le deuxième temps avec les mêmes poudres que d’habitude. Et plus aucuns cheveux blancs ni la moindre trace de vert, ouf !

Je vous laisse avec quelques photos :

IMG_1204 Ici les repousses, on peut y voir beaucoup de cheveux blancs. Les longueurs sont encore bien colorées. L’indigo tient vraiment bien.

Constatez les reflets verts, ce qui n’est en général pas vraiment l’effet recherché. Ses cheveux sont encore mouillés, je n’imagine même pas le résultat sur cheveux secs !

IMG_1214
IMG_1220 Pas de panique, tout est rentré dans l’ordre ! Plus aucuns cheveux blancs, plus de vert. Les cheveux sont brillants. Ca aura fait un total de 4 hennés dans la journée, mais finalement ses cheveux ont apprécié, ils se portent mieux qu’avant.
 

 

L’avantage, c’est que malgré cette erreur capillaire, c’est que c’est très facile à rattraper. Et contrairement aux colorations chimiques, recolorer au henné n’abîmera aucunement les cheveux, au contraire, le henné fait office de soin.

Je ne vous conseille pas le henné du Rajasthan pour couvrir vos cheveux blancs.  Je suis quasiment sûre que c’est arrivé à cause de celui-ci. 

Et vous ?
Vous faites du henné ? Cela vous dit ?
Avez-vous déjà eu une mésaventure de ce genre ? 

 

Mes piercings

J’ai envie de vous parler petits trous.

J’ai actuellement 11 piercings en comptant mes deux trous à chaque lobes.
Je vais vous dire dans l’ordre dans lesquels je le ai fais ainsi que la douleur, et qui est mon perceur adoré.

– Labret décalé droit fait en 2008 par une amie qui perçait
– Tragus droit fait en 2009 (retiré au bout de 2 mois car complètement raté) //
– Langue en 2009 par Cold Flesh Piercing à Lille
– Nombril inversé en 2009 toujours par cette amie qui perçait
– Narine gauche en 2015 par Cold Flesh Piercing à Périgueux
– Tragus gauche en 2015 par Cold Flesh Piercing à Périgueux
– Septum en 2016 par Freaky Family à Lille
– Antihelix en 2016 par Freaky Family à Lille

Prendre soin de ses cheveux

Comment prendre soin de ses cheveux ?

En voilà une bonne question. Je vais tenter de vous donner des astuces que j’utilise sur moi et qui ont amélioré la qualité de mes cheveux. Ceci est suggestif, à vous de suivre ou non ces indications, en tout cas sur moi ça fonctionne et ces astuces ont été intégrées petit à petit dans ma routine.

– Ne pas utiliser de brosse en plastique.
Et oui, les brosses en plastique ont tendance à casser vos cheveux, c’est encore pire lorsqu’il y a des picots cassés qui vont abîmer vos cheveux, provoquer des fourches, etc.
Orientez-vous plutôt vers des brosses de type sanglier ou sisal. Ces brosses respectent vos cheveux, démêlent sans arracher vos cheveux.
A l’utilisation de la brosse en poil de sanglier vous allez vous rendre compte que vos cheveux gonflent, pour palier ce désagrément appliquez tout simplement un lotion, un gel hydratant !

– Ne pas utiliser de peigne à dent serrées, ni en plastique sur cheveux secs.
Orientez-vous vers des peignes en bois ou en corne. Privilégiez des peignes à dents larges.

– Ne tirez jamais sur vos neuds quand vous démêlez vos cheveux.
Vous allez casser vos cheveux, ce qui provoquera inévitablement des fourches. Déliez votre noeud doucement, en retirant quelques cheveux par quelques cheveux. Ca prend 2 minutes et vous éviterez l’apparition de fourches.

– Brossez vos cheveux en commençant toujours par les pointes.
Et remontez au fur et à mesure jusqu’à vous racines. Vous démêlerez ainsi votre chevelure sans provoquer d’énormes noeuds.

– Brossez vos cheveux chaque jour.
De cette manière vous allez repartir le sébum sur vos longueurs et éliminer les impuretés accumulées durant la journée.

– Démêlez vos cheveux mouillés sous la douche pendant la pose de votre après-shampoing ou masque.
Je démêle mes cheveux lorsque je fais poser mon soin, ainsi on ne casse pas nos cheveux car le soin va faire glisser le peigne, de plus ça permettra de bien répartir le produit. Utilisez un peigne en plastique à dents (très) larges.

– N’attachez pas vos cheveux toujours de la même manière.
Evitez de faire une queue haute tous les jours par exemple, cela va sensibiliser vos cheveux car l’élastique sera toujours au même endroit, vos cheveux vont casser à l’endroit du frottement et provoquer des fourches. Alternez vos coiffures.

– Ne vous lavez pas les cheveux tous les jours.
Même si vos cheveux sont gras. Laver trop souvent vos cheveux affolera vos glandes sébacées et donc, vous aurez les cheveux gras. C’est un cercle vicieux. Vous vous retrouverez avec des racines grasses et des pointes extra sèches !
Si vos cheveux sont gras, avant de passer par la case shampoing employez des shampoings secs. Vous pouvez en trouver un peu partout et même utiliser une poudre culinaire : la fécule de maïs !

– Lorsque vous vous lavez les cheveux, lavez uniquement vos racines.
Appliquez votre shampoing sur votre cuir chevelu, massez bien, en douceur. Il est inutile de rajouter du noix de shampoing sur vos longueurs car en rinçant la mousse va nettoyer juste ce qu’il faut vos longueurs. Laver vos longueur les asséchera plus qu’il ne le faut.
Seule exception, vous pouvez dégraisser vos longueurs lorsque vous vous êtes fait des bains d’huile.

– Evitez les shampoings trop agressifs contenant des SLS.
Les SLS sont bien trop décapants pour nos cheveux. Bien plus encore lorsque vous avez des longueurs très sèches, rêches.

– Ne zappez pas l’étape après-shampoing.
Le shampoing et l’eau ont tendance à assécher les cheveux, l’après-shampoing va apporter un minimum d’hydratation et de nutrition à vos longueurs. De plus le démêlage sera facilité et plus doux.

– Faites des bains d’huile.
Le bain d’huile va nourrir en profondeur vos cheveux et leur apporter une excellente nutrition. N’en abusez pas non plus, si vous en faites trop vous allez vite vous en rendre compte, vos cheveux vont saturer et devenir moins beau, il faudra espacer les bains d’huile.

– Hydratez vos cheveux tous les jours.
EVERYDAY. Oui oui. Vous hydratez bien votre visage chaque jour, faites de même pour vos cheveux. Appliquer des soins hydratants ne graissent pas vos cheveux, hydratant ne veut pas dire nourrissant.
Vos cheveux vous en serons reconnaissant, essayez ! Vous verrez ! Ils seront plus brillants, plus doux, plus souples, lissés (à ne pas confondre avec raide), disciplinés, moins fourchus et par conséquent moins emmêlés.

– Coupez régulièrement vos pointes ou faites une chasse aux fourches.
Pour avoir de beaux cheveux, il faut éradiquer les fourches. N’attendez pas la dernière minute pour couper vos cheveux abîmés, des fourches ne se réparent pas ! Vous pouvez couper vos pointes régulièrement, faire une chasse aux fourches avec vos ciseaux (que vous dédirez uniquement à vos cheveux), ou alors effectuer des brûlages de fourches.

– Faites des masques aux plantes, des hennés.
Je fais des hennés depuis 2013 et mes cheveux ont radicalement changés !
Ma nature de cheveux : fins, très secs aux longueurs, racines grasses, fourches par millier…

Ces masques ont gainé/épaissi mes cheveux, définis plus joliment mes ondulations, protégé mes cheveux. De plus chaque plante à ses bienfaits.

– Evitez la chaleur.
Je n’utilise plus fer à lisser ni boucleur. Mes cheveux s’en porte bien mieux. Lorsque vous êtes amenés à utiliser des appareils chauffants hydratez vos cheveux à fond ! La chaleur déshydrate vos cheveux vitesse grand V, limitez les dégâts.

Lorsque je souhaite boucler mes cheveux, j’utilise des bigoudis souples, ce n’est pas glamour mais respectueux encore une fois du cheveux. Si vous êtes impatientes, vous pouvez poser vos bigoudis après avoir préalablement humidifié vos cheveux, et utiliser votre sèche-cheveux à froid (ou chaleur mini) afin de boucler.

Pour les lisser, vous pouvez essayer le kardoune, je n’en ai jamais utilisé, vos cheveux ne seront pas raides comme des baguettes, mais ça peut permettre de dompter votre chevelure et de la protéger durant la nuit par la même occasion.

– Passez au naturel.
Dans l’idéal évidemment. J’ai banni les produits pour cheveux contenants silicones, paraffine et autres joyeusetés et mes cheveux sont reconnaissants.
Expliquez-moi en quoi des matières plastiques peuvent hydrater, nourrir nos cheveux, je suis curieuse.

Alors oui, vous vivrez une phase où vos cheveux seront horribles. Les silicones cachent vos VRAIS cheveux, à l’arrêt des produits chimiques, les cochonneries s’en vont, votre vrai cheveu se montrera, il sera fragile, mousseux, cassant. Mais au fur et à mesure de vos soins sain, vous allez constater un changement, vous allez gagner en qualité de cheveux. Et vos cheveux seront beaux, naturellement, sans artifice.

–  Soyez assidues dans vos soins
Faire deux soins par an ne vous aidera à pas à obtenir une jolie chevelure. Consacrez quelques heures par mois aux soins. 1 ou 2 heures dans la journée pour votre bain d’huile, vous pouvez même le faire la veille de votre shampoing et dormir avec. Appliquer chaque jour votre hydratant ne vous prendra que 20 secondes et disciplinera vos cheveux, de plus, vous éviterez les frisottis si il pleut, un cheveu hydraté ne frisouille pas. Si vous cheveux sont vraiment fins, faite au moins 1 henné (ou soin aux plantes) par mois, vous gagnerez visiblement en masse et vous allez être surprises de voir que des petits cheveux apparaissent !

Le secret d’une jolie chevelure : un entretien mensuel et/ou quotidien. Tout dépend de la nature de vos cheveux.

IMG_1234 IMG_1233

Et vous, avez-vous des petites astuces pour prendre soin de vos cheveux ?

Avoir et entretenir de beaux cheveux : l’hydratation

Pour avoir de beaux cheveux doux, lisses et brillants il y a un geste primordial à faire quotidiennement : hydrater.
 
J’ai souvent remarqué que les filles soucieuses de leurs cheveux avaient tendance à uniquement nourrir ses cheveux : erreur !
 
L’hydratation est indispensable à la bonne qualité de vos cheveux.
J’ai pu aussi très souvent lire qu’hydrater ses cheveux (et ongles) est inutile car le cheveu est mort.
 
Un cheveu, ça s’hydrate, même mort.
Vous nourrissez bien votre parquet avec de l’huile ou de la cire, pourtant, le bois est mort. Pour les cheveux (et ongles), c’est pareil. Ce n’est pas car les longueurs sont des matières « mortes » qu’elles n’absorbent pas. Il suffit de laisser votre tignasse en friche pour vite vous apercevoir que le manque de soin à un effet néfaste sur votre chevelure.
 
J’estime que mes cheveux sont comme ma peau, j’hydrate bien ma peau tous les jours, alors je fais de même avec mes cheveux. Et je peux vous dire qu’ils se portent 10 fois mieux depuis que j’applique cette règle.
 
Vous pouvez hydrater vos cheveux avec une multitude de produits :
 
– Aloe vera en gel ou en poudre
– Miel
– Silicone végétal (carraghénane)
– Squalane végétale
– Inuline
– Crème fraîche
– Lait de noix de coco
– Poudre de guimauve
 
Je vais vous livrer ma recette home made pour mon spray hydratant :
 
IMG_1049
 
– Eau minérale
– Eau florale de rose
– Aloe vera en gel
– Aloe vera en poudre (diluée au préalable avec de l’eau)
– Silicone végétal
– Squalane végétale
– Phytoliss
– Inuline
 
Ce cocktail est parfait pour mes cheveux, exclusivement hydratant et ne regraissant pas du tout les cheveux. Je l’adore ! Le résultat est bien meilleur avec ce spray fait maison plutôt que des sprays achetés dans le commerce.
 
Bien évidemment, je fais aussi des masques et des hennés afin d’apporter ce qu’il y a de mieux à ma chevelure, mais ce spray adoucie mes cheveux visiblement.
 
Et vous ? Qu’utiliser vous pour hydrater votre crinière ?
 
 
 
 

Couvrir ses cheveux blancs avec des colorations naturelles et le henné

J’ai constaté que les billets qui sont les plus lus concernent les soins cheveux, je crois que l’on est toutes à la recherche de la chevelure parfaite et beaucoup commencent à vouloir se tourner vers des composants naturels.

 

Ce billet sera consacré à la coloration végétale pour teindre ses cheveux en brun foncé/noir pour une personne qui a beaucoup de cheveux blancs.

 

Ma mère a beaucoup de cheveux blancs aujourd’hui (je dirais 60-70%), dès ses premiers cheveux blancs elle teignait donc ses cheveux avec des colorations chimiques, elle a le cuir chevelu sensible et ça lui causait quelques démangeaisons, et la couleur ne tenait pas énormément. Au début cela n’était pas vraiment visible mais plus la quantité de cheveux blancs augmentait, moins la coloration faisait effet.

 

Quand je suis passée au henné pour mes cheveux ma mère a voulu faire de même. Le résultat désiré était un brun foncé à noir, sa couleur d’origine.

Elle a fait quelques recherches pour obtenir la couleur voulue mais sur beaucoup de site elle a pu lire qu’il fallait ajouter du henné dans le deuxième temps pour que cela tienne, et erreur ! Elle se retrouvait avec un cuivré, pas pétant mais des reflets vraiment TRES roux. Pas de brun foncé à l’horizon.

 

Je vais donc vous expliquer ce que moi j’ai fait sur elle pour obtenir cette couleur sans chimique (je n’ai pas fait de photo avant, hélas !) :

 
IMG_0749
 

Pour ne plus avoir de cheveux blancs il faut procéder à une coloration en deux temps.

 
Premier temps posé 40mn :
– Henné d’Egypte
– Glycérine végétale
– Eau chaude
 

Le but de ce premier henné et de colorer tous les cheveux blancs en roux. Ne prenez surtout pas peur en voyant votre chevelure rousse, ce procédé est une étape obligatoire pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Si vous ne réalisez pas le premier temps, vous risquez de vous retrouver avec des cheveux bleutés à la place de blancs.

 
Deuxième temps posé 2h30 :
– Indigo (noirçit)
– Amla (fonce)
– Katam (donne du brun)
– Sidr (fixe l’indigo, apaise les maladies du cuir chevelu)
– Glycérine végétale (hydrate)
– Miel (hydrate)
– HE Bay Saint Thomas (stimule la pousse)
– Squalane (nourrit)
– Phytoliss (hydrate et lisse)
– Après shampoing
– Eau chaude
 
Ici l’indigo représentait plus de 50%.
 

Comme vous pouvez le constater, avec cette recette les cheveux de ma mère ont bien foncé. Ses cheveux blancs sont couverts et il n’y a plus de roux. La couleur qu’elle a obtenu n’est pas noire, il y a des reflets marronés. Pour avoir un noir vraiment noir, je pense qu’il faudrait éliminer le katam, mais n’ayant pas essayé je ne peux pas vous dire.

 

Une fois la coloration faite, je vous conseille, lors de votre prochain shampoing de le réaliser au Sidr ce qui va permettre de fixer l’indigo. Les autres shampooings pourront être faits avec votre shampooing habituel.